Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DEMOSPHERE GIRONDE

Archives

9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 14:37

La terrible actualité a mis en avant une des figures les plus « sulfureuses » de la droite de la droite (de la…) de l’extrême droite : Serge Ayoub dit Batskin. En 24h, la France découvre ce sinistre individu via les chaînes d’infos continue (qu’on ne remercie pas). Il est pourtant bien connu des organisations antifascistes depuis une trentaine d’année (Une biographie détaillée et plus d’infos ici et ). Ce monsieur est donc à la tête des « JNR » (Jeunesse Nationaliste Révolutionnaire, parfois écrit au pluriel), groupe de boneheads plus si jeunes que ça [au passage, apprenez à différenciez skinhead vs bonehead, ça serait bien!] ainsi que du mouvement « 3ème voie ». Et comme tout chéfaillon de « mouvement de travailleurs d’extrême droite », Ayoub est aussi patron (quoi de mieux qu’un patron pour défendre les travailleurs ?). Patron d’un bar qui se veut être une sorte de « centre culturel » : le Local, qui d’après des propos recueillis par le journal StreetPress pour sala carte des droites nationales et radicales à Paris assure « la synergie de l’extrême-droite à Paris ». On y trouve entre autre une belle affiche du spectacle de Dieudonné, une bibliothèque riche en ouvrages sur le « pangermanisme » ou le « nationalisme-révolutionnaire ». Et on y croise surtout un tas de gens venus participer à des causeries, des conférences, des dédicaces…

Certains appartiennent à des cercles vaguement plus « mainstream » ou du moins pas aussi grossièrement étiqueté bourrin-nazi. Il est évident que, maintenant que les JNR (ou assurément des gens qui semblent en être très proche puisque Ayoub les a aux téléphone seulement quelques heures après les faits) sont impliqués dans la mort de Clément Méric ce 5 juin 2013, un certain nombre de personnes vont essayer de cacher le plus possible avoir eu des activités communes avec ce monsieur et son « milieu ». Il est donc temps de remettre les pendules à l’heure (on actualisera cet article au fur et à mesure) :

Julien Landfried, militant MRC et candidat PS au législatives de 2012, impliqué dans les luttes contre les langues régionales et autres jacobinismes, semble être venu chez Serge Ayoub causer « communautarisme ».

Hé Harlem Désir ! Avant de réclamer la dissolution des JNR, faudrait peut être vérifier que leurs conférenciers ne sont pas dans vos rangs…

L’amateur de polémiques Robert Ménard, qui semble définitivement avoir laissé la liberté de la Presse et son passé à RSF et Itélé de côté pour se consacrer à la provocation politique avec des essais comme « Vive Le Pen » ou son site largement ancré à l’extrême droite et la droite réactionnaire (« Boulevard Voltaire »). Il a récemment accueilli avec joie le soutien du « Rassemblement Bleu Marine-FN » à sa liste aux municipales de Béziers à venir. Lui aussi est venu causer chez Serge Ayoub il y a quelques semaines.
Marine Le Pen continuera-t-elle de lui apporter son soutien, elle qui répète en boucle que le FN n’à rien à voir avec les JNR ?

Christian Bouchet, est venu donner une conférence sur la Syrie et les Partis Bass et (ça ne s’invente pas) « Social Nationaliste Syrien ».

Ancien du MNR, il a rallié le FN et notamment soutenu activement Marine Le Pen et rejoint son comité de soutien en 2010. Candidat du Rassemblement Bleu Marine aux élections législatives de juin 2012, dans la troisième circonscription de Loire-Atlantique (Nantes-Saint-Herblain), contre Jean-Marc Ayrault (il termine 3ème avec 8,50 % des voix). Investi en février 2013 comme tête de liste du Rassemblement Bleu Marine en vue des élections municipales de 2014 à Nantes, Christian Bouchet annonce publiquement sa candidature le 21 mars suivant.

Marine Le Pen continuera-t-elle de le soutenir ou admettra-t-elle qu’il existe bien des liens entre son entourage et les JNR ? Serge Ayoub et les JNR sont largement connus et fréquentés par tous les cercles d’extrême droite. Quand Florian Philippot prétend découvrir leur existence le 6 juin 2013, il n’y a que lui pour y croire.

François Asselineau, Énarque ancien cadre de Charles Pasqua et président de « l’Union Populaire Républicaine », micro-parti souverainiste adepte du conspirationnisme. Lui qui clame à qui veut l’entendre que « non il n’est pas d’extrême droite » a donné une conférence chez Serge Ayoub dont il est ressorti visiblement ravi . A noter que son ex-compagnon de route à l’UPR Jean Robin est lui aussi un adepte du Local.

Nicolas Tandler, journaliste et écrivain proche du RPR dans les années 70-80 aujourd’hui secrétaire général de l’organisation patronale « syndicat national des T.P.E ». Il aime bien le Local alors il y revient pour plusieurs conférences….

Francis Puyalte, journaliste passé par Paris-Jour, L’Aurore et Le Figaro. Aujourd’hui il contribue au site Atlantico (de ligne éditoriale Atlantiste et économiquement libérale comme son nom et sa présentation l’indiquent). Il vient aussi tailler la bavette chez les boneheads.

Voilà pour une liste non-exhaustive du type de conférence et conférencier que l’on trouve au « Local ». Nous signalons ceux qui pourraient se garder d’avoir de liens avec 3ème-voie/JNR. Il y en a bien sûr des dizaines d’autres ouvertement plus fascistes/pas au FN dont il n’est pas très intéressant de parler ici.

On notera que pour faire sa prétendue révolution nationale contre « le mondialisme » et au service des « travailleurs français », cette Troisième Voie qui se revendique « anti-système » fait appel à : des candidats PS, énarques, journalistes de revue atlantiste, des patrons, des anciens animateurs télés… Curieuse façon d’être « contre le système »…

Voir les commentaires

Partager cet article

Repost 0
alternativelibertaire33
commenter cet article

commentaires

LE MENSUEL

CONTACTS


Alternative libertaire en Aquitaine :
bordeaux[at]alternativelibertaire.org
mtdemarsan[at]alternativelibertaire.org
dordogne[at]alternativelibertaire.org
agen[at]alternativelibertaire.org