Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DEMOSPHERE GIRONDE

Archives

29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 16:26
Répression anti-syndicale et anti-féministe à Sciences Po Bordeaux

Nouvelle convocation judiciaire de syndicalistes dans l'affaire sexisme à Sciences Po Bordeaux.

En portant plainte contre le Collectif Féministe Bordelais contre les Violences Sexistes dans l'Enseignement Supérieur, la direction de l'Institut d'Études Politiques (IEP) de Bordeaux a décidé d'attaquer en justice des étudiant-es, enseignant-es, chercheur-es féministes de son sein et d'ailleurs.

Les faits dénoncés par ce Collectif le sont aussi par Solidaires Etudiant-e-s (SUD Étudiant), qui lui a apporté très tôt son soutien, au même titre que d'autres organisations étudiantes.

Dénoncer publiquement l'homophobie, le sexisme et le racisme ne peut être soumis à un quelconque devoir de réserve, il s'agit d'une liberté effective, qui doit être défendue. La sanction est pourtant violente pour ces étudiant-es, enseignant-es et chercheur-es qui ont eu pour ambition d'agir pour le bien commun – sans chercher à nuire. Ces dernier-e-s sont maintenant menacé-e-s d'être renvoyé-e-s devant la justice.

Le procureur ordonne l'ouverture d'une enquête préliminaire dans le cadre d'une plainte pour « diffamation publique »

Deux élu-e-s étudiants des organisations Solidaires Etudiant-e-s (Anciennement SUD-Etudiant) et UNEF ayant apporté parmi d'autres leur soutien au Collectif féministe ont déjà été auditionné-e-s à l’Hôtel de Police de Bordeaux le 6 mai dernier, et c'est de nouveau qu'un élu Solidaires Etudiant-e-s (ex-SUD-Étudiant) est convoqué le mardi 4 juin à 8h30.

Ces convocations judiciaires ayant lieu à quelques semaines d'intervalles l'une de l'autre sont la preuve que le Collectif et ses membres sont bel et bien menacé-e-s de poursuites judiciaires. Les conséquences sont à ce jour plus lourdes pour les membres du collectif et les organisations qui le soutiennent, que pour les étudiants ayant été à l'origine des pages Facebook et ayant propagés des propos homophobes et sexistes.

Solidaires Etudiant-e-s dénonce au côté de nombreuses autres organisations la répression qui s'abat sur les militant-e-s féministes et syndicaux. Ces dernier-e-s sont membres d'organisations syndicales qui remplissent leur rôle de défenseur des droits des étudiant-e-s en luttant contre le sexisme, l'homophobie et le racisme. La lutte contre ces violences constitue une priorité nécessaire dans le climat d'homophobie actuel.

Nous sommes consterné-e-s et révolté-e-s que la plainte pour diffamation portée par la direction de l'IEP soit maintenue, et demandons le retrait immédiat de celle-ci. Il est intolérable que des élu-e-s étudiants soient convoqué-e-s à plusieurs reprises pour justifier de l'engagement de leurs organisations.

Pour toutes ces raisons, nous appelons à un rassemblement de soutien au syndicaliste convoqué mardi 4/06 à 8h, nous appelons toutes les organisations ou individus à se rallier à ce rassemblement.

Rassemblement de soutien devant l’Hôtel de Police
(Tram A – arrêt Hôtel de Police)
Mardi 4 juin à 8h


La chasse aux féministes, ça suffit !

Vivent les luttes féministes !

Féministes tant qu'il le faudra !

Solidaires-etudiant-e-s.

Partager cet article

Repost 0
alternativelibertaire33
commenter cet article

commentaires

LE MENSUEL

CONTACTS


Alternative libertaire en Aquitaine :
bordeaux[at]alternativelibertaire.org
mtdemarsan[at]alternativelibertaire.org
dordogne[at]alternativelibertaire.org
agen[at]alternativelibertaire.org