Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DEMOSPHERE GIRONDE

Archives

20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 08:38


Face à sélection sociale et l’accroissement de la privatisation de l’université, ainsi que dans la suite des mouvements étudiants lancés au Chili, les étudiant-e-s colombien-e-s se sont réuni-e-s les 20 et 21 août 2011 lors de la Mesa Amplia Nacional Estudiantil (MANE). Dans sa déclaration, la MANE dénonce la réforme de la Loi 30 sur l’éducation supérieure, qui vise à renforcer la privatisation des universités, sur le modèle du processus de Bologne, et donc à diminuer les ressources publiques, qui ne représentent déjà que 50% du financement de l’université publique Colombienne.arton4443-190x126.jpg

Les étudiant-e-s et professeur-e-s colombien-e-s dénoncent la politique du gouvernement Santos et de ses prédécesseurs, qui préfèrent augmenter le budget de la guerre au lieu de garantir celui de l’éducation et de la santé. Alors que seulement une petite minorité des jeunes colombien-e-s accèdent à l’enseignement supérieur, recourant pour la plupart à des prêts, les étudiants en lutte revendiquent « une Éducation gratuite, publique et de qualité » (MANE).

Mobilisé-e-s depuis plusieurs semaines, assemblées générales et grèves se multiplient, tandis que les manifestations sont de plus en plus suivies, réunissant ce mardi 12 octobre plus de 200 000 personnes (étudiant-e-s, professeur-e-s, travailleurs/ses, familles,…) dans 23 villes du pays. Ils entendent maintenir les grèves et le rapport de force jusqu’à ce que le gouvernement retire la réforme et réponde aux revendications.

La MANE dénonce également la stigmatisation, la persécution et la répression du mouvement étudiant par la force publique, ainsi que l’infiltration d’agents de police dans leurs actions dans le but de légitimer la répression et l’assassinat d’étudiant-e-s. Ce qui a en effet causé la mort d’un d’entre eux à Cali, lors des manifestations du 12 octobre, dans une explosion « d’origine indéterminée », qui a aussi fait de nombreux blessé-e-s. Les étudiant-e-s demandent que l’Etat prennent ses responsabilités et que la lumière soit faite sur l’assassinat de leur compagnon de lutte.

Alternative Libertaire soutient le mouvement étudiant et les luttes populaires en Colombie. Assez de la répression des mouvements sociaux !

Comme le montrent l’Argentine, le Mexique, le Paraguay et le Nicaragua où des luttes étudiantes de longue haleine ont permis la gratuité des universités, comme le montre le mouvement chilien depuis plusieurs mois et maintenant le mouvement colombien, seule la lutte collective permet de défendre nos droits et d’en gagner de nouveaux. Plus profondément, les étudiant-e-s colombien-e-s luttent contre un système qui leur fait la guerre, leur refuse l’accès au savoir et la construction d’une société démocratique par le peuple.

Leur lutte est la notre, celle de tous et toutes contre le capital !

Alternative Libertaire, le 18 octobre 2011

Partager cet article

Repost 0
alternativelibertaire33 - dans International
commenter cet article

commentaires

LE MENSUEL

CONTACTS


Alternative libertaire en Aquitaine :
bordeaux[at]alternativelibertaire.org
mtdemarsan[at]alternativelibertaire.org
dordogne[at]alternativelibertaire.org
agen[at]alternativelibertaire.org